Europen

welcome in our european ditigal space

Conférence Ministérielle « Internet du Futur » : l’Europe citoyenne s’interroge sur la technologie RFID

with 2 comments

Aujourd’hui les ministres européens en charge de l’économie numérique, invités par Éric Besson, Secrétaire d’État français auprès du Premier Ministre, en charge du Développement de l’économie numérique, se sont retrouvés à Nice à la première réunion ministérielle européenne sur les enjeux de l’internet du futur.

Au programme, des questions autour du déploiement de réseaux de très haut débit, de la création de nouveaux services, de la confiance, de la sécurité et de la gouvernance de l’internet du Futur. Cette rencontre permet en outre à la présidence française du Conseil de l’Union européenne de mieux préparer les conclusions qu’elle soumettra sur ces thèmes lors du Conseil Telecom le 27 novembre 2008.

Parmi les premiers retours médiatiques de la réunion, les technologies RFID. Ces technologies, plus connues sous le nom de puces RFID (étiquettes à radiofréquences), devront pouvoir être « déconnectées », estime Eric Besson. Ces puces remplaceront bientôt les code-barres sur tous les produits de la vie courante. Aussi, elles suscitent des inquiétudes en matière de protection de la vie privée. A l’occasion de la réunion des ministres européens sur « l’Internet du futur » qui se tient aujourd’hui et demain à Nice, le secrétaire d’Etat à l’Economie numérique Eric Besson a plaidé pour un « droit au silence des puces » rapporte Radio France Info :

Les consommateurs devront donc pouvoir « tuer » (momentanément ou définitivement) les puces dans le cas où celles-ci constitueraient une menace pour leur vie privée. Eric Besson estime que L’Europe doit « construire un Internet du futur qui soit le reflet des valeurs des citoyens ».

Autres éléments de présentation donnés par Marc Fossier, Chief Technology Officer, France Télécom (in english)

La conférence se poursuit demain, avec notamment l’intervention de Lawrence Lessig dans une session qui s’intéresse aux enjeux de la coopération internationale, ce sera l’occasion de revenir sur ce thème de première importance dans un prochain billet. Les autres sessions porterons principalement sur l’internet des objets sous diverses problématiques. La première concernera sa gouvernance, les suivantes évoqueront les aspects technologiques et architecturaux.

Enfin, si vous désirez en savoir plus sur la technologie RFID, vous pouvez suivre ce fil ACTU RFID très intéressant proposé par le site officiel de la Conférence.

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Il y a toujours les intérêts de chacun dans ce genre de conquête économique. L’internet des objets sera un pan considérable de nos économies futures et comme à chaque fois (si l’on fait référence à l’actualité sur la risposte graduée en France par exemple) les intérêts des citoyens européenns passent en dernier, même quand ils sont démocratiquement légitimes.

    ça donne moyennement envie de s’impliquer… mais merci quand même pour ces liens

    ++

    any

    octobre 7, 2008 at 5:16

  2. Je vous comprends, bien qu’au contraire de vous, je pense que la mobilisation des citoyens soit des plus utiles. De même, je ne vois pas comment les institutions européennes non élues au SU pourrait outrepasser les droits du Parlement ?

    europen

    octobre 10, 2008 at 1:49


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :